Moniliose : comment lutter contre la pourriture des fruits

Jardinage

Lorsqu’il y a des fruits pourris sur un arbre fruitier, celui-ci est certainement porteur de la moniliose, plus communément appelée pourriture des fruits. Cette maladie observée au printemps est un champignon qui attaque les fruits et qui finit par les détruire complètement. Comme la plupart des maladies qui sont issues de champignons, elle se développe lorsqu’on observe un taux d’humidité important. Découvrez comment reconnaître et traiter la moniliose.

Quels sont les symptômes de la moniliose ?

Pour voir si l’arbre fruitier est porteur de la maladie, il faut observer les fruits et leur couleur. Si certains fruits ont des taches de couleur brun clair qui apparaissent à la surface et si le fruit déjà tacheté se ramollit, alors il va finir par se flétrir et pourrir. Le fruit malade devient de plus en plus gris et sa peau se couvre de petites cloques. Il a aussi la particularité de rester accroché à l’abri durant tout l’hiver s’il n’est pas arraché par le jardinier. Si des fruits avec ces symptômes apparaissent sur vos arbres, retirez-les le plus rapidement possible. La propagation de la maladie se fait par l’air. Le champignon peut donc rester tout l’hiver sur les branches de l’arbre pour recommencer son développement lors du printemps suivant.

Quels arbres sont touchés par la moniliose ?

Les arbres les plus souvent touchés par la moniliose sont le pommier, le cerisier, le poirier, le citronnier ou encore le pêcher. Tous les arbres à fruit sont susceptibles d’être atteints par cette maladie.

moniliose fruit
Crédits : Mnolf / Wikipédia

Prévenir et soigner la moniliose

Pour traiter cette maladie, il faut intervenir plusieurs fois dans l’année, et la lutte débute dès la tombée des fruits. Il existe plusieurs méthodes efficaces pour lutter contre la moniliose. Par prévention, il est possible de pulvériser les arbres avec de la bouillie bordelaise à l’automne et durant l’hiver en répétant la pulvérisation 2 à 3 fois tous les 15 jours.

À l’arrivée du printemps, éclaircissez l’arbre. Pour cela, supprimez certaines branches afin d’éviter une trop forte fructification. De manière plus préventive, il faut détruire les feuilles et les fruits tombés et non désirés en les rassemblant et en les brûlant dans un endroit isolé de votre jardin. Pour essayer de soigner un arbre déjà atteint de la maladie, il faut arracher tous les fruits malades, et s’assurer que l’arbre n’a aucune blessure. S’il y a des entailles, il faut le soigner en appliquant du mastic cicatrisant sur les branches ou le tronc.

Source

Articles liés :

Soigner ses plantes avec de la musique, c’est possible ?