Stévia : comment cultiver et utiliser les bienfaits de cette herbe sucrée

Jardinage

Le stévia se retrouve de plus en plus dans les commerces sous forme d’édulcorant. Dans la nature, c’est une très jolie plante aromatique. Elle se cultive autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Elle est non seulement une très bonne alternative au sucre, mais elle est également utilisée dans certains cosmétiques ou dans certains médicaments pour leur apporter du goût. Cette plante a également de nombreuses vertus. Voici tous nos conseils pour bien cultiver le stévia et en tirer les bienfaits.

Comment cultiver le stévia ?

Que ce soit au jardin ou en pot, associez votre stévia aux autres plantes aromatiques. D’origine tropicale, le stévia doit retrouver les mêmes facteurs que son milieu naturel : chaleur et humidité. Le but est de recueillir ses feuilles pour en profiter de ses pouvoirs sucrants !

Culture du stévia en pot (recommandé pour les régions froides) : 

  • Dans un pot percé de taille moyenne, placez des billes d’argile (ou du gravier) dans le fond. Le drainage est essentiel.
  • Ajoutez du terreau de qualité au trois quarts.
  • Placez votre plant de stévia au centre.
  • Comblez avec le reste de terreau.
  • Tassez légèrement avec les doigts.
  • Arrosez.
  • Placez le pot dans un endroit lumineux.

Culture du stévia en pleine terre (en région méditerranéenne) :

Le stévia ne se cultive qu’en région méditerranéenne, car il ne supporte pas les températures en dessous de 5°C. Par contre, c’est au risque de voir votre plante dépérir à la moindre gelée ou température négative. Le stévia n’est vivace que dans les pays chauds. En France, on la cultive en tant qu’annuelle.

stévia plantation
Crédits : leoleobobeo / Pixabay

Comment entretenir le stévia ?

Le stévia doit être en pleine lumière dans un endroit chaud et humide. Arrosez-le régulièrement en évitant que la terre sèche entièrement entre deux arrosages. En hiver, si la pièce est plus fraîche, il faudra fortement ralentir sur l’arrosage. En pot, vous pourrez sortir la plante au jardin ou en bord de fenêtre dès le printemps. Cependant, il faudra la rentrer dès l’automne.

À l’extérieur, en pleine terre, le stévia périra aux premiers signes de froid et le feuillage fanera. Il vaut donc mieux couper intégralement tout son feuillage. Puis il faudra impérativement pailler le pied en choisissant un paillis naturel.

Comment récolter le stévia ?

En pot, récoltez les feuilles au fur et à mesure de vos besoins lorsque la plante a atteint sa taille adulte. En extérieur, il n’y aura qu’une seule récolte à la fin de l’été. Après avoir recueilli les feuilles, faites-les sécher au soleil. Puis broyez-les pour les réduire en poudre. Celle-ci se conserve pendant plusieurs mois à l’abri de l’humidité.

Bienfaits et vertus du stévia :

  • Sans calorie, recommandé dans un régime hypocalorique
  • Limite la croissance bactérienne sur les dents et donc les caries
  • Diurétique
  • Participe à la régulation de la tension artérielle grâce à son apport en potassium
  • Renforce le système immunitaire
  • Source d’antioxydants
  • Anti- diarrhéique et anti-inflammatoire

Attention, le stévia est déconseillé chez la femme enceinte et allaitante. Aussi, il a des propriétés hypoglycémiantes et hypotensives. De fait, les personnes diabétiques ou sous traitement hypotenseur doivent demander l’avis d’un médecin avant de l’utiliser.

Source

Articles liés : 

Agave en pot : comment le planter et l’entretenir ?

Basilic : réussir sa culture pas à pas