Jardinier débutant : 10 erreurs du débutant au potager et verger


Tout le monde rêve d’être autosuffisant en cultivant ses propres fruits et légumes. Avoir son potager ou encore son verger est une idée que nombre de personnes rêvent de concrétiser. Cela demande certes du travail, mais reste tout à fait accessible aux jardiniers débutants. Il faut tout simplement connaître les bons gestes. Se renseigner avant de se lancer est donc le secret pour un potager (ou un verger) réussi ! Voici 10 erreurs du jardinier débutant à anticiper.

Sommaire

1) Oublier de se renseigner sur la nature du sol

Chaque terre et parcelle de terrain peut avoir une nature de sol différente. Or, toutes les plantes ne se cultivent pas dans les mêmes conditions. Il est donc important de ne pas négliger son sol avant de se lancer dans la culture. Il faut aussi le travailler ! Nourrir la terre est une étape très importante, car c’est elle qui va nourrir les plantes et leur permettre de se développer. Des apports d’engrais naturels comme de l’humus, du fumier ou du compost sont des nutriments essentiels à la terre comme aux plantes. Réalisez ces apports en automne ou à la fin de l’hiver.

2) Réaliser ses semis trop tôt

Lorsqu’on débute dans le jardinage, il est naturel d’être impatient de voir ses cultures grandir, surtout si l’on vient d’acheter ses graines. Cependant, il ne faut pas se précipiter dans les semis. Avant de semer quoi que ce soit, la terre doit avoir eu le temps de se réchauffer. Les légumes semi-rustiques ou non rustiques ne pousseront jamais si vous n’attendez pas le retour des beaux jours et surtout de la chaleur. Si vous voulez vraiment commencer tôt, pratiquer des semis à l’abri au chaud afin de les repiquer dans le jardin au printemps.

3) Réaliser ses plantations trop tôt

Même si les jardineries proposent des offres alléchantes pour des semis de tomates ou de salades, ne vous ruez pas dessus avant d’avoir fait le point sur la météo. Méfiez-vous des dernières gelées tardives qui peuvent ruiner vos cultures en un clin d’œil. Si vous n’habitez pas dans une région méditerranéenne, attendez au moins la mi-mai pour les plantations du potager.

4) Pailler le sol au mauvais moment

Le paillage est souvent recommandé pour garder le sol frais et protéger les plantes. Cependant, si vous paillez le sol avec une terre trop froide, trop humide, voire gelée, vous l’empêcherez de se réchauffer. Bref, vous emprisonnerez le froid pour un bon but de temps ! Du coup, le paillis se fait toujours sur sol réchauffé.

5) Ne pas négliger les périodes de taille

Pour tailler vos arbres fruitiers, il ne faut pas attendre la montée de la sève ni la floraison. La taille se réalise avant la fin de l’hiver !

jardin jardinier astuce jardinage
Crédits : robbrownaustralia / Pixabay

6) Négliger les mauvaises herbes

Il faut éviter de laisser les mauvaises herbes s’installer lorsque l’on veut réaliser un potager. Elles puisent beaucoup plus les nutriments du sol que les autres plantes, ce qui affaiblira vos cultures. Découvrez ici 12 méthodes naturelles pour en venir à bout.

7) Ne pas pratiquer la rotation des cultures

Pour éviter les maladies et garder le sol en pleine forme, la rotation des cultures est indispensable. Cela consiste à ne pas planter au même endroit (et deux ou trois ans de suite) une même culture.

8) S’emporter trop vite au printemps

Comme dit plus haut, bien que les premiers rayons du soleil soient apparus au mois de mars et que les étalages se remplissent de jolies plantes, évitez d’y succomber ! Vous perdrez argent et cultures.

9) Ne pas prendre en compte le climat de sa région

Certaines plantes ne poussent qu’en région méditerranéenne, d’autres qu’en régions montagneuses, etc. Choisissez des variétés adaptées au climat de votre région !

10) Négliger les possibles attaques de limaces et d’escargots

Les limaces ou les escargots se feront un festin de vos plantules ou nouvelles plantes en une seule nuit ! Prenez des mesures (naturelles) pour vous en débarrasser !

Source

Articles liés :